AGNES ET MIRANDA

Publié le par Mirélie

 

Un petit texte sur une idée de mon amie Véronique

 

AGNES ET MIRANDA

 

Vingt ans que j’étais derrière le comptoir, et jamais je n’avais eu de clientes aussi différentes qu’Agnès et Miranda. Toutes deux arrivaient à la même heure, chaque soir de la semaine,  et toujours ensemble. On aurait pu s’imaginer qu’elles étaient sœurs tant elles se ressemblaient peu, puisqu’il paraît qu’il n’y a que les gouttes d’eau qui se ressemblent comme des sœurs.

Mais, non, elles n’étaient pas sœurs, ni cousines d’ailleurs et Miranda était aussi brune qu’Agnès était blonde. Elles avaient juste eu l’opportunité de travailler dans la même société. Et, leur journée de labeur terminée, elles venaient se détendre chez moi, prendre un picon bière ou un panaché, en écoutant les tubes des années 80. Nostalgie quand tu nous tiens !

Je vais commencer par vous parler de Miranda, car on est toujours plus enclin à la critique et au bavardage quand il s’agit de personnes antipathiques, et franchement, dans ce domaine, Miranda devait être une championne toutes catégories.

Je n’ai jamais rencontré une personne aussi sournoise, aussi piquante et aussi agressive. Elle n’avait l’air de rien, à première vue, mais lorsqu’elle déballait son attirail verbal et gestuel, on pressentait bien la suite qui ne pouvait manquer d’en découler.

Miranda était tout à fait capable de s’insinuer au sein de n’importe quel groupe, dans mon café, et même des groupes qu’elle ne connaissait ni d’Eve ni d’Adam. Elle trouvait toujours le mot juste pour s’immiscer et engager la conversation. Et, une fois, le groupe contaminé et attaqué (n’ayons pas peur des mots) je n’attendais plus que sa dissolution et sa désintégration dans les jours qui allaient suivre.

Je ne sais pas comment elle s’y prenait, sans doute à cause d’une géniale intelligence dans la malfaisance, ou bien, une quelconque parenté ou amitié avec Satan.

Mais, on pouvait être certain d’une chose, elle arrivait toujours à ses fins.

On ne remarquait pas son manège et le résultat était terrible.

Il n’y avait qu’Agnès pour parvenir à la supporter. Il n’y avait qu’Agnès pour rester aussi aveugle et aussi détendue et insouciante face à elle. Curieusement, du coup, Miranda ne s’en prenait jamais à Agnès. On aurait dit que celle-ci lui servait de garde-fou. Elle devait se dire : - Avec Agnès pour amie, jamais on ne soupçonnera mes réelles intentions.

Agnès, la douce Agnès, la gentille Agnès, l’aimable Agnès, l’adorable Agnès suivait Miranda comme son ombre et ne remarquait absolument rien du tout. Ou, alors, si elle remarquait, elle n’en était nullement dérangée.

Zen, Agnès, calme, Agnès, tranquille, Agnès, silencieuse, discrète, légère, blonde et pâle, presque aussi pâle que ses vêtements blancs. Pure, naïve et ingénue. Jamais un mot plus haut que l’autre et jamais rien qui dépasse. Si le monde ne comptait que des Agnès, un calme effroyable régnerait ici bas, l’ennui mortel aussi, mais personne ne serait en danger, sauf si l’ennui devait conduire à la violence.

Sans doute était-ce pour cette raison que Miranda avait choisi Agnès et vice versa.

N’allez pas me dire que vous n’avez pas deviné à qui je fais allusion ?

Si vous vous demandez encore à qui ces deux jeunes femmes ressemblaient, j’ajouterai : mais, voyons, à la vipère et à l’agneau. La vipère, évidemment pour le venin et la langue et l’agneau pour…. Je vous laisse deviner, allez…..

 

Michèle Durand

3 Juin 2010

 

Publié dans nouvelles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
<br /> <br /> Bonjour,<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Et dire qu'il en existe vraiment des Miranda ! Voilà qui fait froid dans le dos.... Son portrait m'a fait sourire tant certains traits me faisaient penser à des gens de ma connaissance. Pas<br /> d'Agnès dans mon entourage par contre, mais c'est aussi bien... les agneaux ont tendance à m'agacer (suis-je une Miranda qui s'ignore ? J'espère être à mi-chemin entre les deux).<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Gros bisous,<br /> <br /> <br /> Sandra<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> Bonsoir Sandra, il s'agit là de deux caricatures dépeintes pour participer à une nouvelle collective.<br /> <br /> <br /> Ce n'est qu'un premier jet que je pourrai étoffer par la suite, etc.... et dont je pourrai surtout améliorer la fin<br /> <br /> <br /> Bisous<br /> <br /> <br /> <br />
E
<br /> <br /> Te lire est toujours un véritable plaisir ! Bisous et bon week-end !<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> Merci beaucoup de tous ces compliments, ce soir<br /> <br /> <br /> Là, aussi, j'ai écrit très vite. Je pense revoir ce texte en fonction des autres parties écrites par mes amis du cercle d'écriture<br /> <br /> <br /> Bisous<br /> <br /> <br /> <br />
J
<br /> <br /> Bonjour mirelie... A l'agneau pour sa douceur non...  Les contraires s'attirent et bien en voilà un joli "couple" d'amies... Aigre-douce, oui ton histoire est aigre-douce, je penche du côté<br /> de la blonde même si trop débonnaire, je n'aime pas les vipères... Bon vendredi mirelie, bien à toi signé jill<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> Il s'agit en fait d'une partie d'une nouvelle collective, un premier jet écrit rapidement hier soir....<br /> <br /> <br /> Je m'y suis bien amusée. Je déteste les vipères encore plus au sens figuré qu'au sens propre, Jill bill<br /> <br /> <br /> Bisous<br /> <br /> <br /> <br />
C
<br /> <br /> Cela arrive parfois, mais ce genre d'amitié ne peut pas durer, car les agneaux ne se laissent pas forcément manger. lol<br /> <br /> <br /> bonne soirée<br /> <br /> <br /> clem<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> Il s'agit là d'une partie proposée pour une nouvelle collective. On devait dépeindre un personnage ressemblant fortement à un animal et j'ai trouvé que deux ça le faisait davantage.<br /> <br /> <br /> A suivre donc<br /> <br /> <br /> L'histoire finira bien avant la fin de l'amitié entre Miranda et Agnes, je pense<br /> <br /> <br /> Bisous<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> <br /> Bonne nuit.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> A toi aussi<br /> <br /> <br /> <br />