La jeune fille amnésique - Jeu d'écriture

Publié le par Mirélie


Un défi participation à "Le Tunnel aux allumettes"

lancé par Violette Dame Mauve

 

           Réalisez une petite nouvelle ou une réflexion d’un minimum de 20 lignes en prose,  en faisant parler un personnage héros de cette nouvelle, un homme de 45 ans dont le surnom est l’Empereur, vagabond, ou bien une femme du même âge répondant au prénom de Bérangère, journaliste.  En scène aussi une adolescente de quinze ans, Victoria. Le tout sans vulgarité. Vous avez le choix du sujet dans les rubriques suivantes.

les sans abris

Le travail au noir

L’homosexualité

La violence

Les visions supra normales.

L’amnésie

La violence conjugale

La désillusion

L’enfant et la maltraitance

Cauchemar

 

          Les nouvelles  les plus appropriées seront publiées dans mon prochain roman, évidemment adaptées au manuscrit existant et à ses protagonistes. Votre nom figurera sur la page de garde comme participation. Vous recevrez un exemplaire du livre édité. Ce qui devrait se faire à la prochaine rentrée littéraire de septembre car mon manuscrit est en phase finale. je tiens juste à le corser un peu avec votre participation.

         Je remettrai également un cadeau à la nouvelle qui aura eu le plus de suffrage lors des votes de la blogosphère.

          Vous avez jusqu’au  30 avril pour m’envoyer vos écrits, protégés par mon copyright bien sûr. Les votes commenceront le 1er Mai.  Je donnerai les modalités au moment voulu.

Marche à suivre :

Ecrire le texte et l’envoyer à cette adresse : marinachili@msn.com

et en me prévenant par commentaire

Afin que si le mail se met dans les indésirables  je puisse vérifier.

Le mettre sur votre blog avec les références de ce concours.

Je mettrai vos liens sous cet article au fur et à mesure de leur arrivée.

A vous lire bientôt

----------

 

La jeune fille amnésique

 

JT de 20 heures

Une jeune fille d’une quinzaine d’années, vient d’être trouvée sur une petite route de campagne, assise sur le bord de la chaussée. Elle semble atteinte d’amnésie et l’on ignore son identité. Voici sa photo sur l’écran pour toute personne susceptible de l’identifier.

Bérengère Masson a déjà eu à réaliser des interviews corsés et ardus, mais cette jeune Victoria lui pose de sérieux problèmes. Elle est rétive, sur la défensive, et très susceptible
– Vous prétendez vous nommer Victoria, mademoiselle, et c’est l’unique chose dont vous vous souvenez ?

- Oui. Victoria se renfrogne, fronce les sourcils, hésite et finit par ajouter : - Enfin, presque.

- Comment ça, Victoria ? Que voulez-vous dire par presque ?

- Je veux dire que je me souviens aussi d’avoir rencontré pendant un moment l’empereur Napoléon Bonaparte. Victoria marque une pause, semble réfléchir, puis ajoute : - Et aussi, l’écrivain, vous savez l’écrivain archi connu, Victor Hugo.

- Comment ? Vous prétendez avoir rencontré Napoléon et Victor Hugo ? En êtes-vous bien sûre ? Ne croyez vous pas qu’il s’agit plutôt du fruit de votre imagination, suite à un probable choc sur la tête ? Cela expliquerait d’ailleurs également vos symptômes amnésiques.

- Non ! Elle a presque crié. - Je ne crois pas, car, en fait, je suis presque certaine que j’ai toujours rencontré de telles personnes depuis mon plus jeune âge, seulement, avant je ne m’apercevais pas de l’étrangeté de ces rencontres.

- Donc, maintenant, vous avez tout à fait conscience du caractère extraordinaire de vos rencontres ?

- Tout à fait, Madame. Par contre, je suis bien sûre de les avoir faites.

- Appelez moi Bérengère, Jeune fille, seulement Bérengère. Vous savez qu’on n’est pas obligé de vous prendre au sérieux. On peut penser que vous cherchez à faire l’intéressante, en jouant l’amnésique et en prétendant avoir des contacts avec d’illustres personnes décédées. On peut vous accuser de mythomanie.

- Mythomanie ? Mais, pourquoi, serais-je en train d’inventer tout ça ? Vous croyez que c’est facile pour moi d’inventer des histoires pareilles. Facile de prétendre rencontrer des fantômes ? Là-dessus, Victoria, fond en larmes. Elle semble tout à fait perturbée de la remise en question de ses propos et de leur véracité. – Mais, l’on ne me croira donc jamais ? Comment faut-il que je m’exprime pour que l’on m’écoute, en langage extra-terrestre ?

- Ne vous mettez pas dans un état pareil, Victoria. Avouez que vos propos sont tout à fait surprenants et inattendus. Moi, je cherche seulement à comprendre. Nous essayons tous de vous comprendre ici. Nous avons fait cette émission spécialement pour vous, pour vous aider et pour que chaque téléspectateur ayant une suggestion à nous faire puisse nous téléphoner.

==========

Une demi heure plus tard une téléspectatrice appelait. Avant de parler, elle demandait à ce que son anonymat lui soit garanti et elle s’exprimait en masquant sa voix : elle prétendait connaître la jeune fille. Celle-ci, d’après elle, aurait inventé l’histoire de toute pièce, mais cela ne serait pas vraiment de sa faute. Cette jeune Victoria, prénommée en fait Aline, pourrait bien être la fille aînée d’une famille nombreuse. Ici, dans le village, qu’elle nommait, tout le monde était parfaitement au courant de la maltraitance subie par la jeune fille au sein de sa propre famille, mais personne n’osait aller prévenir la police, parce que le père de la jeune fille était adjudant-chef et dirigeait la brigade de gendarmerie. Tout le village se taisait et faisait semblant d’ignorer cette violence. Battue, enfermée et peut être même violée, la jeune Aline avait dû disjoncter à un moment. Elle avait fui et préféré perdre la mémoire plutôt que tout avouer. Cela devait être inconscient bien sûr. Mais maintenant tout était allé trop loin, et avoir vu cette jeune fille à l’écran l’avait décidée à tout dévoiler. La voix demandait à ce qu’une enquête soit ouverte.

Michèle Durand

24 Mars 2010

 

 

 

Publié dans Jeux d'écriture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
É
<br /> <br /> J'ai envie aussi à participer à ce jeu d'écriture organisé par Violette. Tu t'en sors très bien... Bisous<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> Tu peux essayer, toi, car tu sais très bien conter<br /> <br /> <br /> Bisous<br /> <br /> <br /> <br />
R
<br /> pas facile à relever mais tu l'as fait.<br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> Merci Reinette<br /> <br /> <br /> <br />
C
<br /> Bonjour Mirelie, je suis venue vous voir !<br /> J'aime beaucoup les défis parce qu'ils nous poussent à nous dépasser. Je trouve votre texte bon et très vrai.<br /> <br /> Cela m'a fait pensé à un texte de Gudule "Dancing Lolita" où une petite fille est violé par son beau-père et la naratrice nous explique que son esprit pour supporter ça quitte son corps... Je<br /> m'éloigne du sujet mais bon, je vais aller lire l'autre texte défi.<br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> bonsoir Caliope, j'ai un peu déliré sur ce thème de départ, mais, tout est possible, je pense quand on souffre à ce point......<br /> Merci de ta visite et bisous<br /> <br /> <br />
V
<br /> <br /> Merci beaucoup de ce texte. je vais mettre ton lien dans l'article. Je suis un peu en retard mais ma vie hors du pc me prend beaucoup de temps aussi.<br /> Bisous<br /> Violette<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> Je suis heureuse pour toi que ta vie hors du Pc soit prenante; c'est important tout de même !<br /> Moi, aussi, je suis très prise à côté et c'est la raison pour laquelle, j'écris quand je le peux et sinon délaisse un peu mon blog<br /> Bisous Violette<br /> <br /> <br />
S
<br /> Eh bien, que de contraintes pour ce défi ! Tu t'en tires avec brio je trouve.. Pas facile d'intégrer des éléments aussi disparates dans une même histoire !<br /> <br /> Bises et bonne journée,<br /> <br /> Sandra <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> Je me suis bien amusée en fait avec ce texte. Je me suis laissée délirer... Cela n'est pas vraiment crédible, mais il s'agit d'une nouvelle, alors ?!!!<br /> Bisous<br /> <br /> <br />