Extrait de mon livre - Poème

Ma fille Aurélie autiste est décédée le 24 Mars 2004
A la fin du livre que je suis en train de terminer sur elle
J'ai écris ces mots

Je vais, je viens, je vole.

Je regarde tout de si haut.

Pas un jour ne passe sans que je songe à ma vie en bas.

C’était si difficile, c’était tellement dur pour moi.

Je pense à Maman Michèle,

Je pense à Papa Jean-Paul,

Comme ils ont l’air triste de mon départ.

Je revois ma petite chambre,

Je revois le joli jardin,

Je revis tous ces moments quotidiens et lointains

Je suis assise sur mon fauteuil,

Tenant fort mon ballon dans mes mains,

Comme je redoutais ce que serait demain

Maintenant,

Je vole parmi les feuilles,

Je cours dans les prés fleuris,

Je ne crains ni les éclairs ni les orages.

Je n’ai plus jamais peur du vent qui souffle fort

Là où je vis, je ne suis plus handicapée,

Je comprends le sens des mots,

Je saisis le secret des choses,

Plus rien ne m’échappe, pas même l’indicible côté du monde,

Tout est si limpide,

Chaque jour si transparent,

L’obscurité a cessé d’envahir mon âme et mon cœur,

Là où je suis, nulle peur,

Là où je vais, nulle angoisse,

Tout est devenu paisible, calme et serein.

Si le bonheur existe,

Si l’espoir également,

Alors plus rien n’est perdu, et ainsi va la vie.

 

Aurélie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :